Cinq façons de soutenir votre foie tandis qu’il vous soutient! - Botanica

Cinq façons de soutenir votre foie tandis qu’il vous soutient!

Dr. Miranda Wiley, ND

On dit qu’une chaîne ne peut être plus solide que son maillon le plus faible. De même, la force de notre corps repose sur la santé des cellules qui assurent la force de ses organes. Le foie a tellement d’importance pour l’organisme que c’est le seul organe capable de se régénérer1. Si un infarctus vient endommager une partie du cœur ou si une infection entraîne la perte de cellules rénales, le rendement de l’organe affecté diminue à jamais. Par contre, si on perd une partie de notre foie à la suite d’une affection ou d’un don d’organe, le foie se réparera et redeviendra parfaitement fonctionnel!

Le foie participe à plusieurs processus qui soutiennent la vie et la longévité2

  1. Sécrétion de bile
    Les cellules hépatiques fabriquent constamment de la bile, un liquide jaune emmagasiné dans la vésicule biliaire et libéré en réaction à l’ingestion de matières grasses. Comme la graisse ne se mélange pas à l’eau, la bile sert d’émulsifiant pour faciliter l’absorption des matières grasses et des nutriments liposolubles par l’organisme.
  2. Transformation des nutriments
    Le foie est unique en ce qu’il comprend deux voies de circulation sanguine. Le sang y circule continuellement durant son parcours normal dans l’organisme, mais aussi par une deuxième série de vaisseaux sanguins appelée veine porte. La veine porte transporte le sang directement de l’intestin au foie, aux fins d’évaluation et de traitement. Tout ce qu’on absorbe par la bouche, que ce soit des aliments, des suppléments, des herbes, des médicaments, des drogues ou des additifs tels que les colorants, saveurs et agents de conservation synthétiques, est acheminé au foie de cette façon. Le foie sert de « portier » qui autorise l’accès des composés (glucides, minéraux, alcaloïdes, etc.) aux vaisseaux sanguins et rejette les toxines aux fins d’excrétion.
    Cinq façons de soutenir votre foie tandis qu’il vous soutient!
  3. Stockage des vitamines
    Les vitamines A et D (et, dans une moindre mesure, les vitamines E et K) qui proviennent de notre alimentation sont liposolubles, emmagasinées dans le foie et libérées dans l’organisme au besoin. La vitamine B12, une vitamine hydrosoluble recyclée, est également stockée dans le foie. Les carences en vitamines A et D étant particulièrement fréquentes au Canada, la plupart d’entre nous avons besoin de consommer ces vitamines en complément de notre alimentation. Ces nutriments se trouvent en plus forte concentration dans les abats (comme le foie!), dans les produits laitiers fortifiés et dans certains produits destinés à remplacer les produits laitiers.

    Comme la vitamine A peut être toxique à forte concentration, particulièrement durant la grossesse, on utilise généralement la provitamine bêtacarotène. La vitamine D, plus inoffensive, se présente sous deux formes principales : le cholécalciférol (D3), le plus souvent issu de cholestérol animal, et le calciférol (D2), qui provient de champignons ou de levures. Le rayonnement UVB du soleil active la production de vitamine D chez l’animal et le champignon3

  4. Filtrage du sang
    Le foie fabrique d’importants enzymes de détoxication. Lors du passage du sang dans le foie, les toxines sont repérées et neutralisées au moyen d’un processus en deux étapes. Les deux phases de détoxication transforment les produits chimiques liposolubles (toxines environnementales, certains médicaments, autres composés) en composés hydrosolubles qui peuvent circuler de façon plus sécuritaire dans le sang pour être excrétés dans l’urine.
  5. Régulation du « Qi » et « stockage du sang »
    En médecine traditionnelle chinoise, le foie est responsable de contrôler la circulation du Qi (la force ou l’énergie vitale) dans le corps, mais aussi de stocker le sang pour reconstituer au besoin les réserves perdues par l’organisme. Ainsi, selon ce paradigme, les niveaux de fatigue et de vitalité reflètent la santé du foie.
    Cinq façons de soutenir votre foie tandis qu’il vous soutient!
    Malgré l’incroyable capacité de régénération du foie en réponse à un traumatisme grave (comme l’ablation des trois quarts de sa masse pour en faire don à quelqu’un d’autre2!), l’hépatopathie chronique peut être mortelle. L’hépatopathie est une conséquence reconnue de la consommation abusive d’alcool. La cirrhose, caractérisée par des lésions du foie et causée par l’abus d’alcool ou l’hépatite chronique (souvent virale), produit des dommages irréversibles au foie2. De son côté, la stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) a de quoi inquiéter, puisqu’elle progresse dans les pays occidentaux et, bien qu’on puisse la guérir aux premiers stades, elle peut causer de graves dommages permanents au foie en l’absence de traitement4. 

    Comme son nom l’indique, la SHNA n’est PAS associée à la consommation d’alcool. Elle est caractérisée par des dépôts de gras qui laissent des marbrures dans le foie. Bien que des études soient toujours en cours pour trouver la ou les causes exactes de la SHNA, il semble que le régime alimentaire nord-américain type, où abondent les glucides raffinés (comme le fructose issu du sirop de maïs à haute teneur en fructose) et les gras trans, y contribuent grandement5. Certes, la résistance à l’insuline, le syndrome métabolique et l’obésité y jouent un rôle majeur, tout comme certains médicaments, et le lien a été établi entre un régime alimentaire riche en aliments transformés, l’excès de poids et la résistance à l’insuline4. 

    La SHNA a en outre été associée aux carences en vitamine D et, bien que la relation entre le taux de vitamine D sérique et la SHNA n’ait pas été clairement établie, les deux affections sont associées à une mauvaise alimentation et à un mode de vie sédentaire. Des études ayant montré qu’ils améliorent la sensibilité à l’insuline, les suppléments de vitamine D pourraient s’avérer un facteur émergent dans le traitement et la prévention de la SHNA7,8.

    Le manque d’antioxydants semble également contribuer à la SHNA. En soi, les dépôts de gras dans le foie sont indicateurs de mauvaise santé, mais leur oxydation risque d’aggraver les dommages. Pour prévenir ou traiter la SHNA (et soutenir le foie qui vous soutient si bien!), veillez à adopter une alimentation articulée sur les aliments complets et à éviter toutes les sources de matières grasses et de glucides raffinés, ou du moins les réduire au strict minimum, comme gâterie occasionnelle. Pour profiter à votre foie, votre alimentation devrait se fonder sur les glucides colorés issus de légumes, de fruits et d’herbes, comme le curcuma (Curcuma longa)6.

Le chardon-Marie (Silybum marianum) est sans doute l’herbe la plus renommée pour la protection du foie, puisque les études tendent à démontrer son pouvoir hépatoprotecteur et ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antifibrotiques (prévention des cicatrices)7.

SPRITZER AU CHARDON-MARIE PURIFIANT ET BON POUR LE FOIE

Le composé Soutien du foie de Botanica contient du chardon-Marie et du curcuma, ainsi que du cresson, du chardon béni et de la racine de mahonia à feuilles de houx. Ces cinq herbes se sont avérées bénéfiques pour soutenir la multitude de fonctions hépatiques et la santé du foie en général. Que ce soit pour réparer les cellules endommagées ou améliorer l’écoulement de la bile, ce qui favorise la digestion, l’absorption et le métabolisme des matières grasses et des nutriments liposolubles, ces herbes travaillent ensemble pour renouveler et revitaliser cet organe si important qu’est votre foie.

La médecine traditionnelle chinoise associe le foie au printemps, saison du renouveau et de la régénération! Bien que le foie ait besoin d’amour et de soutien toute l’année, pourquoi ne pas profiter du printemps pour consacrer un peu plus d’efforts à sa santé? Faites le point sur votre santé, pensez à l’année qui commence et regardez votre alimentation d’un œil nouveau. Ajoutez-y des aliments amers et surs (pensez nouvelles pousses vertes, pleines de nutriments frais, après un long et sombre hiver), incorporez des herbes qui purifient le foie chaque jour pendant un mois ou plus, et refaites le plein de vitamine D liposoluble tandis que les jours rallongent et que l’été approche.

 


[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2701258/
[2] https://www.medicinenet.com/cirrhosis/article.htm#what_is_cirrhosis
[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3897585/
[4] http://pmj.bmj.com/content/82/967/315
[5] https://www.naturalmedicinejournal.com/journal/2014-08/nonalcoholic-fatty-liver-disease
[6] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4974587/
[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4817303/
[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4776554/

About the Author

Dr. Miranda Wiley, ND

Dr. Miranda Wiley, ND

Miranda began her career in natural health at 13 years old when she took a summer job at her local health food store. By age...

Learn More