Ce que vous DEVEZ savoir avant votre prochaine purification!

Ce que vous DEVEZ savoir avant votre prochaine purification!

Dr. Negin Misaghi, ND

Pour la plupart des gens, « détoxication » est synonyme de régime sévère, de mélanges douteux et d’envies pressantes d’aller aux toilettes. C’est pourtant si loin de répondre aux besoins de l’organisme pour soutenir la détoxication!

Au moment où vous lisez ces lignes, votre organisme est en détoxication, un processus naturel constant (qui ne nécessite pas obligatoirement l’achat de produits diététiques). L’organisme produit constamment des toxines et les élimine naturellement, car il s’agit d’une fonction biologique du métabolisme. La détoxication est donc un processus aussi naturel que de respirer et de transpirer! Il faut toutefois parfois maintenir la santé des organes nécessaires à la détoxication afin de permettre à l’organisme d’éliminer facilement et définitivement les toxines du corps.

Ce maintien est essentiel puisque nous sommes non seulement exposés à des toxines internes tels les radicaux libres, les déchets métaboliques et les émotions négatives, mais également à des toxines environnementales tels la pollution (air et eau), la radiation, les additifs, les agents de conservation, les herbicides, les médicaments et les produits cosmétiques, entre autres. Si l’organisme n’élimine pas efficacement ces toxines, des perturbations endocriniennes (troubles thyroïdiens, infertilité, etc.), un dysfonctionnement du système immunitaire et des effets cancérogènes (dommages à l’ADN) peuvent se manifester.

Par conséquent, soutenir l’organisme tout au long de son processus de détoxication est un élément essentiel pour être en bonne santé. Pour ce faire, il faut d’abord être en mesure de comprendre le processus d’élimination et de filtration des toxines de l’organisme. Les organes des appareils et des systèmes suivants jouent un rôle crucial lors du processus de détoxication:

Les poumons, les bronches, la gorge, les sinus et le nez (appareil respiratoire)

Le foie, la vésicule biliaire et le colon (appareil digestif)

Les reins, la vessie et l’urètre (appareil urinaire)

Les glandes sudoripares et les larmes (peau)

Les vaisseaux et ganglions lymphatiques (système lymphatique)

Maintenir la santé de ces organes selon des lignes directrices de base est essentiel à la réussite d’une cure de détoxication efficace :

  • D’abord et avant tout, il faut réduire l’exposition de l’organisme aux toxines grâce à un changement de régime alimentaire et de mode de vie. Pour ce faire, adoptez une alimentation à base d’aliments non transformés, suivez un programme d’entraînement, ayez une bonne hygiène personnelle et nourrissez votre âme.
  • Il faut éliminer les « mauvaises bactéries » pour les remplacer par de « bonnes bactéries ». Assurez-vous d’avoir un régime riche en prébiotiques (ex. : fibres de légumes) et consommez régulièrement des aliments fermentés ou des suppléments probiotiques.
  • Il faut également faciliter la digestion. Régularisez votre transit intestinal afin d’assurer l’élimination complète des toxines expulsées par le foie (et ainsi prévenir leur réabsorption).
  • Finalement, il faut stimuler les fonctions des organes mentionnés, surtout s’il y a un ralentissement ou une stagnation d’un ou de plusieurs systèmes de détoxication. Remarque : j’aborderai le terme stimulation systématique des systèmes de détoxication (SSDS) lorsque je parlerai du processus de détoxication.

La dernière étape est celle qui crée le plus de confusion auprès des consommateurs. Parmi tous ces produits sur le marché destinés à la détoxication, comment faire un choix? De la même manière qu’on effectue un changement d’huile; chaque voiture requiert une huile différente. C’est la même chose pour l’organisme : tout dépend de ses exigences et des toxines à éliminer. Chaque individu doit suivre un programme de SSDS adapté à son organisme. Par exemple, un grand fumeur n’aura pas les mêmes besoins de détoxication qu’un individu qui consomme régulièrement des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour le soulagement de douleurs chroniques. Consultez un phytothérapeute ou un naturopathe pour cibler vos besoins.

Pour un individu en santé qui désire suivre un programme de SSDS à titre préventif et ainsi favoriser le bon fonctionnement de l’organisme, l’idéal est d’opter pour des produits qui améliorent les fonctions de l’appareil digestif (pas de laxatif), tout en stimulant l’activité du foie, en plus de restructurer l’épiderme (purificateurs de sang) et stimuler les ganglions et vaisseaux lymphatiques.

Voici quelques éléments à considérer pour choisir des produits de SSDS :

  1. Les propriétés médicinales d’une herbe découlent de ses constituants chimiques uniques. L’efficacité thérapeutique d’une herbe dépend de la méthode d’extraction des constituants. Gardez en tête qu’un extrait d’alcool (teinture) est presque toujours plus efficace qu’un extrait d’eau (ex. : sachet de thé infusé dans l’eau), mais qu’un extrait d’eau est préférable aux herbes séchées (ex. : gélule d’herbes). Autrement dit, si vous désirez ressentir les bienfaits d’un traitement thérapeutique, optez pour une teinture!
  2. Choisissez des produits qui contiennent une ou plusieurs de ces herbes pour chaque catégorie :Maintien des fonctions du foie : le chardon-Marie, la racine de pissenlit officinal et le curcuma (1, 2, 3)

a. maintenez votre milieu de vie propre et en ordre: envisagez d’éliminer le superflu autour de vous;

b. faites le vide dans votre esprit: méditez, tenez un journal ou pratiquez toute autre activité créative;

c. nourrissez votre âme: pratiquez l’appréciation, promenez-vous en nature;

d. maintenez une bonne forme physique et nourrissez le Yin: dormez bien, reposez-vous, faites des exercices délicats (yoga, méthode Pilates, marches en nature).

Normalement, il suffit d’une à deux semaines d’utilisation de ces herbes, combinée à un mode de vie sain, pour purifier pleinement l’organisme. Souvenez-vous que l’organisme est un tout et qu’aucun organe n’est indépendant. Vous obtiendrez donc des résultats optimaux si vous :

  1. maintenez votre milieu de vie propre et en ordre : envisagez d’éliminer le superflu autour de vous;
  2. faites le vide dans votre esprit : méditez, tenez un journal ou pratiquez toute autre activité créative;
  3. nourrissez votre âme : pratiquez l’appréciation, promenez-vous en nature;
  4. maintenez une bonne forme physique et nourrissez le Yin : dormez bien, reposez-vous, faites des exercices délicats (yoga, méthode Pilates, marches en nature).

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il serait préférable d’effectuer une cure de détoxication au printemps et à l’automne, car semblerait-il que ces deux saisons favoriseraient le processus de détoxication. Cependant, il n’est pas nécessaire de procéder à une purification deux fois par année.  En résumé, il est possible de procéder à une détoxication constante pour l’organisme sans nécessairement utiliser des herbes thérapeutiques. Il vous suffit d’opter pour une alimentation à base d’aliments non transformés, d’adopter un mode de vie actif, de dormir suffisamment, de prendre soin de vous et de nourrir votre âme!

 


References:

1. Albassam AA., Frye RF., Markowitz JS. The effect of milk thistle and its main flavonolignans on CYP2C8 enzyme activity in human liver microsomes. Chem Biol Interact. 2017. June 1:271: 24-29.
2. Rivera-Espinoza Y., Muriel P. Pharmacological actions of curcumin in Liver diseases or damage. Liver International. 2009 Nove; 29(10): 1457-66.
3. Cai L., Wan D., Yi F., Luan L., Purification, preliminary Characterization and Hepatoprotective Effects of Polysaccharides from Dandelion Root. Molecules. 2017 Aug 25;22(9)
4. Mountainroseherbs.com. (2017). Mountain Rose Herbs: Burdock Root. [online] Available at: https://www.mountainroseherbs.com/products/burdock-root/profile [Accessed 10 Oct. 2017].
5. Chan YS., Cheng LN., Wu JH., Chan E., Kwan YW., Lee SM., Leung GP., Yu PH., Chan SW. A review of the pharmacological effects of Articum Lappa (burdock). Inflammapharmacology. 2011 Oct; 19(5): 245-54.
6. Cirillo C., Capasso R., Constipation and Botanical Medicines: An overview. Phytotherapy Research. 2015 Oct;29(10): 1488-93.
7. Henriettes-herb.com. (2017). Ceanothus.—Red-Root. | Henriette’s Herbal Homepage. [online] Available at: https://www.henriettes-herb.com/eclectic/kings/ceanothus.html [Accessed 10 Oct. 2017].
8. Cook, MD, W. (1869). Rumex Crispus. Yellow dock, Curly dock.. [online] Henriettes-herb.com. Available at: https://www.henriettes-herb.com/eclectic/cook/RUMEX_CRISPUS.htm [Accessed 10 Oct. 2017].
9. Di TT., et al., Astilbin inhibits Th17 cell differentiation and ameliorates imiquimod-induced psoriasis-like skin lesions in BALB/c mice via Jak3/Stat3 signaling pathway. International Immunopharmacology. 2016 Mar; 32:32-38.

About the Author

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi is a naturopathic doctor in London Ontario fully licensed by the College of Naturopaths of Ontario. Her practice centres around a firm...

Learn More