Trois Herbes Psychoactives pour Contrer L’insomnie, le Stress et L’anxiété

Trois Herbes Psychoactives pour Contrer L’insomnie, le Stress et L’anxiété

Dr. Negin Misaghi, ND

L’hyperactivité cérébrale : un voleur de sommeil

Vous avez sûrement déjà souffert d’insomnie après une longue journée stressante ou forte en émotions. Au moment de vous coucher, vos pensées se bousculent.

Ce phénomène est appelé hyperactivité cérébrale, et tout le monde peut en souffrir à l’occasion, même les personnes les plus en forme physiquement et mentalement. Cela se produit lorsque le niveau de cortisol (hormones du stress) est élevé, notamment à cause d’émotions intenses de peur, d’anxiété ou d’excitation. Cette réponse hormonale accrue face au stress provoque un débalancement du système nerveux, ce qui entraîne de l’insomnie.

Il n’y a pas de remède miracle pour contrer ce problème; tout dépend des facteurs de causalité. Cependant, il existe plusieurs moyens efficaces pour conserver un bon équilibre du système nerveux et ainsi assurer un sommeil profond et récupérateur, par exemple la méditation, une routine relaxante avant le coucher, la réduction de luminosité (y compris des écrans) et la non-consommation de boissons caféinées. Si ces trucs ne fonctionnent pas pour vous, vous avez peut-être besoin d’aide supplémentaire pour calmer votre système nerveux!

Les médicaments : une possibilité envisageable pour certains…

Le traitement moderne pour contrer tout problème relatif à la santé mentale, y compris l’insomnie, est la consommation de médicament psychotrope, soit ceux qui modifient les composés chimiques du cerveau (neurotransmetteurs) pour influer positivement sur l’humeur, les perceptions et les comportements. Nous savons déjà que les composés chimiques du cerveau influencent l’humeur. Cependant, il se peut que les symptômes d’un individu soient qualifiés de troubles, nécessitant une médication, ce qui est beaucoup plus grave que de l’insomnie occasionnelle. Les personnes ayant besoin d’un soutien occasionnel plus faible sont ainsi légèrement désavantagées. De fait, présenter des symptômes aspécifiques et irréguliers de détresse ou d’anxiété susceptibles d’entraîner de l’insomnie occasionnelle, ou avoir les mains moites à cause d’une réunion stressante ne répondent pas aux critères de diagnostic précis pour un traitement impliquant des médicaments psychotropes.

Que faire si l’on présente des symptômes bénins, mais indésirables?

Se tourner vers la médecine douce, plus précisément vers la phytothérapie. Traditionnellement, toutes les cultures du monde ont utilisé la phytothérapie pour soigner les blessures et les maladies. L’utilisation d’herbes était le seul moyen curatif avant l’arrivée de médicaments à agent unique; la puissance de ces produits pharmaceutiques a non seulement remplacé la phytothérapie, mais nous a également fait oublier les bienfaits curatifs des herbes. Cependant, les herbes influencent tout aussi efficacement et de façon positive sur l’humeur, les perceptions et les comportements sans agir aussi intensément.

La phytothérapie : une possibilité envisageable pour d’autres…

Bien que les herbes influencent les neurotransmetteurs et favorisent l’équilibre du système nerveux, voici des preuves historiques et des recherches médicales relatives à la phytothérapie :

  1. La scutellaire
    La scutellaire est l’une des herbes les puissantes. Traditionnellement, elle est reconnue comme étant l’une des meilleures substances nervines et antispasmodiques. Une substance nervine est une herbe qui agit sur le système nerveux, tandis qu’un antispasmodique soulage les crampes et détend le corps.(1) D’un point de vue scientifique, des études relatives à la scutellaire ont démontré que cette herbe influe positivement sur l’humeur et réduit l’anxiété.(2,3) De ce que nous comprenons actuellement de cette herbe, elle agit pratiquement au même titre qu’un sédatif; la scutellaire cible les neurotransmetteurs calmants, y compris les récepteurs de GABA.(3) Cependant, il ne s’agit pas d’un « sédatif » à proprement parler, car elle ne provoque pas de réduction temporaire indésirable de l’énergie et des capacités mentales, contrairement aux sédatifs.(4)
  2. La valériane
    Le nom de cette herbe provient du latin « valour », qui signifie courage puisqu’on croyait que la valériane pouvait considérablement augmenter la force et le courage d’un individu qui en consommait. De nos jours, la valériane est utilisée à titre de somnifère, mais elle est également très efficace pour contrer la nervosité, l’anxiété, les crampes et les maux de tête. Plusieurs études sur la valériane ont confirmé qu’elle apporte de nombreux bienfaits relatifs au sommeil; elle réduit le nombre de fois où nous nous réveillons la nuit et favorise un meilleur sommeil paradoxal sans provoquer d’effet somnolant au matin.(5,6)
  3. La mélisse officinale
    Le phytologiste anglais, John Evelyn, a écrit que la mélisse officinale est très bénéfique pour le cerveau, car elle améliore la mémoire et chasse efficacement la mélancolie.(7) Des tests effectués auprès d’individus révèlent qu’elle provoque d’importants effets calmants en situation de stress.(8)

L’un des grands avantages de la phytothérapie est l’absence presque totale d’effets indésirables lorsque la bonne dose est consommée. De ce fait, les effets indésirables souvent observés lors de la prise de somnifère ou de médication pour l’anxiété (fatigue au réveil ou somnolence pendant la journée), ne sont jamais ressentis. Ceci peut être partiellement attribué au fait que les médicaments ciblent normalement un seul neurotransmetteur alors que les herbes sont conçues grâce à une intelligence comparable à nos facultés humaines; il s’agit d’une combinaison de composés chimiques psychoactifs étudiés et compris par la science et qui fournit un mélange synergique élaboré pour favoriser l’équilibre du système nerveux.

Pour contrer les crises momentanées d’anxiété et d’insomnie, une combinaison d’herbes de Botanica énumérées ci-dessus est une méthode efficace et sécuritaire pour presque tout le monde.

Bien que les herbes soient douces et sans danger, elles possèdent d’importantes propriétés thérapeutiques. Souvenez-vous que la quantité, le moment de consommation et le choix des herbes sont d’importants facteurs à considérer pour un traitement sécuritaire et efficace. Toutefois, assurez-vous de consulter un professionnel de la santé qualifié en phytothérapie avant d’utiliser les herbes séchées et les teintures.

 

 


[1] WHELAN, R. (2011). « Scutellaria lateriflora », consulté le 12 novembre 2017 au http://www.rjwhelan.co.nz/herbs%20A-Z/skullcap.html.

[2] AWAD, R., ARNASON, JT., TRUDEAU, V., VERGERON, C. BUDZINSKI, J.W., FOSTER, B.C., MERALI, Z. (2003). « Phytochemical and biological analysis of skullcap (Scutellaria lateriflora L.): a medicinal plant with anxiolytic properties » Phytomedicine, 10 novembre, volume 8, numéro 9, p. 640.

[3] BROCK, C, WHITEHOUSE J, TEWFIL I, TOWELL T. (2014) « Scutellaria lateriflora: a randomised, double-blind placebo-controlled crossover study of its effects on mood in healthy volunteers », Phytother Res:, volume 8 p. 692.

[4] WOLFSON, P. et D.L. (2002). « Alternative Therapies in Health and Medicine 9(2) ». pp. 74 À 78.

[5] GERHARD, U., LINNENBRINK, N., GEORGHIADOU, C. et al . « Vigilance-decreasing effects of 2 plant-derived sedatives », Prax 1996. Volume 15, numéro 85. Pp. 473 à 481.

[6] BENT, S., PADULA, A., MOORE, D., PATTERSON, M., MEHLING, W. (2006). « Valerian for Sleep: a systematic review and meta-analysis, American Journal of Medicine. Décembre, no119, vol. 12. 1005 p. P 12. 

[7] WHELAN, R. (2011). « Melissa officinalis » Consulté le 26 novembre 2017 au http://www.rjwhelan.co.nz/herbs%20A-Z/lemonbalm.html

[8] SARRIS, J., PANOSSIAN, A., SCHEWEITZER, I., STOUGH, C. SCHOLEY, A. (2011). « Herbal medicine for depression, anxiety and insomnia: A review of psychopharmacology and clinical evidence. European Neuropsychopharmacology» , Décembre. no 21, vol. 12, pp. 841 à 860.

About the Author

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi is a naturopathic doctor in London Ontario fully licensed by the College of Naturopaths of Ontario. Her practice centres around a firm...

Learn More