Botanica Health: Pourquoi l’organisme Friend of the Sea est notre ami

Pourquoi l’organisme Friend of the Sea est notre ami

Katolen Yardley, MNIMH – Medical Herbalist

Pour les groupes qui s’intéressent aux pratiques de pêche et techniques agricoles durables, comme Botanica, la certification Friend of the Sea (FOTS) est un nom à retenir. Fondé à l’origine dans le cadre d’un projet d’ONG, le FOTS a été lancé en 2006 par Paolo Bray, directeur du programme www.savedolphins.eii.org de l’Earth Island Institute, dont la mission consiste à réduire le taux de mortalité des dauphins causée par l’industrie de la pêche au thon.

Les principaux objectifs du FOTS sont les suivants : la protection environnementale et la durabilité des écosystèmes marins, la prévention de la destruction des habitats, et la préservation de la chaîne alimentaire contre les micro-organismes et les espèces de gros poissons.

Il s’agit de la seule certification couvrant à la fois les produits de la mer sauvages et d’élevage. À ce jour, plus de 185 entreprises en Europe, 42 en Asie, 29 en Amérique du Sud, 25 en Afrique, 27 en Amérique du Nord et 12 en Océanie, ont obtenu la certification FOTS des produits tels que le thon, la sardine, l’anchois, le maquereau, le saumon, la truite, la morue, la crevette, la moule, le pétoncle et la palourde.

Friend of the Sea est une certification qui est souhaitable tant pour les pêcheries que l’aquaculture (entreprises de produits de la mer d’élevage). Il s’agit du point de départ de la responsabilité à l’égard de la pêche durable et de la réduction des répercussions sur un écosystème fragile.

Les critères d’admissibilité à la certification FOTS comprennent des considérations économiques, sociales et environnementales, notamment :

  • Conformément aux évaluations de Greenpeace, la certification FOTS n’est délivrée qu’après la mise en œuvre des modifications requises pour assurer la conformité.
  • Mesures pour empêcher la surexploitation des populations de poissons, par exemple, les produits de certaines espèces marines provenant de stocks surexploités, récupérés ou stocks épuisés (anguille européenne et thon rouge), ne seront pas certifiés conformes.
  • Les espèces menacées figurant sur la liste de l’IUCN Red List sont interdites de prise.
  • Les méthodes de pêche sont fondées sur la réduction de l’impact environnemental. FOTS ne permet pas les techniques de pêche qui ont un impact sur les fonds marins, comme le chalutage, reconnu pour causer des dommages aux récifs coralliens.
  • Le respect de la loi est appuyé par un audit sur le site. Certaines considérations comprennent la taille minimum de la prise, la dimension des mailles, les possibilités de pêche permises et les limites de capture.
  • Considération du point de vue des petites entreprises : de nombreuses communautés de pêche dépendantes et artisanales travaillent à petite échelle et dépendent de la vie marine pour subsister. La certification FOTS offre un modèle à la fois simple et abordable pour permettre aux petites entreprises et aux producteurs de se soumettre aux processus d’évaluation.

Greenpeace a émis des critères supplémentaires de pêche durable; en 2009, le FOTS s’est adapté à de nombreuses recommandations, notamment :

  • Évaluation des répercussions environnementales tenant compte de l’habitat « essentiel ».
  • Méthodes de pêche réduisant l’impact sur la vie marine et l’environnement.
  • Techniques permettant de réduire les évasions, la traçabilité et le bien-être des animaux.
  • Exigences en matière de gestion de l’alimentation, sans OGM, sans hormone de croissance ou peintures toxiques antisalissures.
  • Gestion des déchets et réduction des produits chimiques utilisés, gestion de l’empreinte carbone.
  • Évitement des activités dans les zones où la pêche illégale, non réglementée ou non déclarée présente un problème et une fréquence énormes.

Depuis 2009, FOTS exige une vérification indépendante des évaluations et de l’assurance de la conformité. Ces vérifications sont menées par RINA Services , un organisme d’audit italien.

Il suffit de faire une promenade sur la plage le matin pour constater les répercussions de la pollution sur les eaux océaniques. Certes, davantage de mesures peuvent être prises pour atténuer les effets de la pollution, réduire au minimum le rejet de plastiques dans l’océan et empêcher les toxiques chimiques de se déposer dans l’eau et d’affecter le système endocrinien des plus petits animaux et de la faune aquatique. Toutes les mesures visant à épargner la terre mère revêtent une très grande importance.

Les méthodes utilisées pour récolter les produits de la mer sauvages ou d’élevage sont étroitement liées à la santé de nos océans. Les fruits de mer sont une des plus importantes denrées alimentaires mondiales et les pratiques agricoles durables utilisées par l’aquaculture et les pêcheries sont essentielles pour s’assurer de limiter l’impact sur les habitats naturels dans l’avenir.

Il n’existe qu’une seule Terre. Il est primordial d’adopter des pratiques industrielles permettant de réduire la pollution, de prévenir l’augmentation des espèces menacées, d’assurer la survie de nos eaux et d’accueillir la vie marine. C’est pourquoi tous les produits Botanica à base d’huile de poisson sont certifiés FOTS. Nous croyons que les nouvelles initiatives comme FOTS sont un pas en avant vers une vie meilleure sur la planète.

A propos de l'auteur

Katolen Yardley, MNIMH – Medical Herbalist

Katolen Yardley, MNIMH – Medical Herbalist

Pour les groupes qui s’intéressent aux pratiques de pêche et techniques agricoles durables, comme Botanica, la certification Friend of the Sea (FOTS) est un nom...

Learn More

Rejoignez notre communauté!


Inscrivez-vous à notre infolettre pour obtenir des conseils exclusifs de nos experts en santé holistique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.