Neuf bienfaits du curcuma à connaître!

Neuf bienfaits du curcuma à connaître!

Dr. Negin Misaghi, ND

La rumeur voulant que le curcuma soit une panacée est-elle vraie? Cette épice utilisée traditionnellement à des fins culinaires et médicinales depuis des siècles commence à peine à être comprise par la communauté scientifique. Malgré cela, selon les chercheurs eux-mêmes, « le fait qu’un seul agent puisse, à lui seul, posséder des effets (si) diversifiés est demeuré une énigme depuis des années » (1).
Outre la recherche et la tradition, ce que la plupart d’entre nous cherchent à savoir, c’est : à quoi sert exactement cette épice que l’on dit panacée, et comment puis-je profiter de ses bienfaits thérapeutiques?

Voici neuf bienfaits et manières d’incorporer le curcuma à votre alimentation.

1. Antioxydant puissant

Commençons par l’explication la plus simple, et la manière probablement la plus facile de l’introduire dans notre quotidien. Le curcuma est un puissant antioxydant qui possède la capacité de rendre les viandes et les huiles réchauffées plus sécuritaires. Comment? Chaque fois qu’on réchauffe un aliment, de bons lipides (insaturés) se transforment en lipides trans (malsains et dommageables) par un processus de peroxydation. Des chercheurs ont démontré que le curcuma offre une protection contre cette réaction (2,3). Alors, ajoutez-en une pincée ou deux lorsque vous réchauffez de l’huile ou de la viande.

2. Fontaine de jouvence

S’il y a bien un aliment qui recèle une panoplie exhaustive de bienfaits et que nous pouvons qualifier de superaliment (et je n’utilise pas ce terme à la légère), c’est bien le curcuma. Okinawa, connue comme étant l’île de la longévité, est l’hôtesse de la plus grande concentration de centenaires connue. Le style de vie des Okinawais présente divers facteurs favorables à la santé, et parmi ceux-ci, on remarque une consommation quotidienne de copieuses quantités de thé au curcuma. Faites défiler l’écran pour voir la recette.

3. Apprentissage et mémoire

Si votre mémoire a tendance à vous jouer des tours, particulièrement en situation de stress intense, le curcuma peut vous aider! Après avoir mené des études sur des animaux, des chercheurs ont conclu qu’un traitement au curcuma, qui consiste en une prise régulière d’un supplément en poudre et d’un produit à base de curcuma fermenté, diminuait considérablement les taux d’hormones de stress tout en améliorant l’apprentissage et la mémoire (4,5).

4. Anti-inflammatoire

Le curcuma peut contribuer à prévenir et gérer les maladies chroniques, notamment les maladies du cœur, le syndrome du côlon irritable, l’arthrite et les conditions de la peau comme le psoriasis et le lupus. Sur le plan médical, tous ces bienfaits s’expliquent par le puissant effet anti-inflammatoire du curcuma, qui est l’une de ses propriétés les mieux connues.

5. Améliore la fonction de l’insuline

Plus qu’un aliment anti-inflammatoire, le curcuma protège aussi contre les conséquences du diabète, soit les dommages aux nerfs et aux vaisseaux sanguins des yeux, des extrémités et des reins (7). De plus, les études sur des animaux ont démontré que la curcumine recèle la capacité d’améliorer la fonction de l’insuline et de protéger les cellules pancréatiques qui sécrètent cette hormone (6,7).

6. Protection contre les dommages à l’ADN

Je suis persuadé que vous n’êtes pas étranger à la récente alerte en matière de santé qui a été lancée lorsqu’on a découvert de l’arsenic en concentrations toxiques dans certains produits à base de riz. Si l’on écarte un instant le besoin d’expliquer comment et pourquoi de l’arsenic a pu se retrouver dans le riz, il est bon de savoir que la consommation de curcuma s’est révélée un moyen de protection contre les dommages à l’ADN que subissent les populations chroniquement exposées à l’arsenic (8). Alors, sentez-vous bien dans votre assiette, le riz et le curcuma font bon ménage!

7. Soulagement de l’arthrite

Comme vous le savez, le curcuma renferme de puissants effets anti-inflammatoires; il n’est donc pas surprenant que cet aliment fasse des merveilles pour contrer toutes les formes d’états inflammatoires des articulations (comme l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde). En outre, la désactivation des gènes qui produisent des protéines dommageables pour les articulations et même la prévention des pertes osseuses sont des effets du curcuma qui ont été observés lors des études sur des animaux (9).

8. Soutien aux fonctions digestives et hépatiques

En occident, le curcuma s’est bâti une grande réputation de puissant agent antioxydant et anti-inflammatoire. Du point de vue de la médecine occidentale, on attribuerait ces bienfaits à la capacité du curcuma à améliorer le fonctionnement de la vésicule biliaire, à prévenir la formation de calcul biliaire et à protéger le foie contre les dommages causés par les agents pharmaceutiques. Cependant, ces mêmes capacités peuvent provoquer une contraction considérable de la vésicule biliaire, ce qui peut être douloureux en cas d’occlusion biliaire active ou de calcul biliaire.

9. Trois manières faciles d’incorporer le curcuma à votre alimentation

Le curcuma est une racine, vendue sous forme intégrale ou moulue. Vous pouvez l’utiliser en cuisine, en saupoudrer vos aliments ou l’acheter en capsules. Étant donné le risque d’aggravation d’occlusion biliaire mentionné plus haut, il est recommandé de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de prendre du curcuma sous forme de supplément. L’introduction graduelle du curcuma dans votre cuisine serait néanmoins un excellent départ en toute sécurité! Les quantités en deçà de 1 c. à thé par jour sont généralement considérées comme sans danger et ne devraient poser aucun risque pour la santé. Voici quelques suggestions d’utilisations culinaires :

a. Thé – Thé latté thaï au curcuma

b. Mettez-en dans vos soupes, vos sautés, vos riz, vos vinaigrettes, vos marinades et même vos boissons fouettées! C’est un ingrédient qui ajoute de la saveur et de la couleur tout en empêchant l’oxydation dommageable naturelle dans les processus de cuisine. Chaque fois que vous le pouvez, combinez le curcuma à du poivre noir : des études ont démontré une forte synergie entre ces deux aliments.

c. Servez-vous-en comme colorant alimentaire. Notre environnement renferme déjà tellement d’agents toxiques; vous gagnerez à éliminer une autre source de toxines en vous tenant à l’écart des colorants artificiels, et c’est encore plus vrai chez les tout-petits dont le système de détoxication est encore à l’état immature, alors que leur amour de tout ce qui est coloré peut présenter un problème! Ajoutez-en à votre mélange à petits gâteaux préféré ou à vos bâtonnets glacés faits maison pour obtenir un jaune vif et joyeux!

Bien que la présente description des qualités médicinales du curcuma ne soit pas exhaustive, elle est suffisante pour que l’on reconnaisse les mérites de cet aliment aux bienfaits quasi universels pour le corps. Comme il s’agit aussi d’une épice douce et abordable, ajouter cette plante puissante à votre alimentation est l’un des meilleurs gestes que vous pouvez poser pour votre santé à long terme.

 


Références :

1. Gupta, S., Patchva, S. et Aggarwal, B. Therapeutic Roles of Curcumin: Lessons Learned from Clinical Trials, The AAPS Journal, 15(1), 2012, pp 195-218.
2. Zhang, Y, et coll. Turmeric and black pepper spices decrease lipid peroxidation in meat patties during cooking. International Journal of Food Sciences and Nutrition, 201566 Vol, No 3
3. Anindita Banerjee, Santinath Ghosh et Mahua Ghosh. Anti-oxidative effect of turmeric on frying characteristics of soybean oil. Journal of Food Science and Technology, mars 2015, 52 vol, no 3, pp 1760-1765
4. Shakeel, R., Justin, S., Iqbal, G., Shah, S., Zahid, S. et Ahmed, T. Pharmacological effects of turmeric on learning, memory and expression of muscarinic receptor genes (M1, M3 and M5) in stress-induced mouse model. Current Drug Targets, 18(999), 2017, p 1
5. Eun, C., Lim, J., Lee, J., Lee, S. et Yang, S. The protective effect of fermented Curcuma longa L. on memory dysfunction in oxidative stress-induced C6 gliomal cells, proinflammatory-activated BV2 microglial cells, and scopolamine-induced amnesia model in mice. BMC Complementary and Alternative Medicine, 17(1), 2017.
6. Zheng, DW, Min, F, Si-Hua, G, et Jun-Li, L. Curcumin and Diabetes: A Systematic Review. Evid Based Complement Alternat Med. 2013; 2013: 636053.
7. Na Lx, et coll. Curcuminoids Target Decreasing Serum Adipocyte-fatty Acid Binding Protein Levels in Their Glucose-lowering Effect in Patients with Type 2 Diabetes. Biomed Environ Sci. Nov. 2014; 27(11):902-6.
8. Biswas J, Sinha, D, Mukherjee, S, Roy, S, Siddiqi, M et Roy, M. Curcumin protects DNA damage in a chronically arsenic-exposed population of West Bengal. Hum Exp Toxicol. 2010;29(6):513–524.
9. Funk, J., Oyarzo, J., Frye, J., Chen, G., Lantz, R., Jolad, S., Sólyom, A. et Timmermann, B. Turmeric Extracts Containing Curcuminoids Prevent Experimental Rheumatoid Arthritis#. Journal of Natural Products, 69(3), 2006, pp 351-355.

A propos de l'auteur

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi, ND

Dr. Negin Misaghi is a naturopathic doctor in London Ontario fully licensed by the College of Naturopaths of Ontario. Her practice centres around a firm...

Learn More